Aller au contenu
Université de la terre

La vie
à l'heure
des grandes
transitions

25 & 26 novembre 2022
à l’UNESCO • Paris

Historique

2005 • Nourrir les hommes, nourrir le monde

Samedi 19 novembre 2005

"Nourrir les hommes, nourrir le monde" : le thème de la séance inaugurale a rassemblé près de 8 000 personnes le samedi 19 novembre 2005 à l'UNESCO (Paris). L’alimentation est au cœur des relations des hommes avec la nature. Le besoin d’alimentation détermine, non seulement, la façon dont nous transformons l’environnement naturel, mais aussi ce que nous mangeons aura un effet direct sur notre santé, notre morphologie et notre mental.

Avec 6,3 milliards d'habitants sur la planète (8 milliards en 2020), l'alimentation constitue un enjeu écologique majeur, tant pour alimenter les populations sans dégrader la nature, que pour nourrir qualitativement l'homme sans nuire à sa santé et son intégrité. Ce sujet clé pour la société mondiale constitue donc le thème central de la séance inaugurale de l'Université de la terre qui a eu lieu à l'UNESCO, lieu idéal pour accueillir cette nouvelle forme de débats d'actualité destinés à rapprocher la théorie environnementale de la pratique économique.

Le cycle 2005 comprend ainsi 6 débats-discussions qui se sont articulés autour de deux questionnements majeurs : l'augmentation des rendements de la production agricole et de l'agriculture vivrière est essentielle pour nourrir 6,3 milliards d'individus qui ne jouissent pas tous de la sécurité alimentaire. Mais ceci doit se faire sans que la conquête de nouvelles terres cultivables détruise les forêts (comme en Amazonie et en Indonésie !) avec l'impact sur la climatologie que cela engendre ; ni compromettre la qualité des sols, les ressources en eau, et la biodiversité. Arriverons-nous à bien nourrir les hommes en préservant la nature dans son intégrité ? Ou se dirige-t-on inéluctablement vers une agriculture industrielle qui prospère aux dépens d'une nature dont elle aura pris la place et qu'elle aura désertifié ?
Nous sommes ce que nous mangeons ! Et notre santé comme notre équilibre personnel dépendent de la qualité de notre alimentation. Le "mal manger" devient l'une des préoccupations dominantes du monde occidental avec ses méfaits les plus courants : obésité, nouvelles maladies… Dans le même temps, la quantité et la diversité des produits ont permis une diminution des carences alimentaires.

Comment gérer cet équilibre du qualitatif et du quantitatif et permettre à l'homme de mieux vivre physiquement et mentalement ?

Les intervenants

Jacques ATTALI
Ecrivain, président de PlaNet Finance

Dominique BELPOMME
Cancérologue, président de l'ARTAC

Vincent DAVID
Responsable des relations extérieures de Max Havelaar France

Philippe DESBROSSES
Docteur en sciences de l'environnement, expert auprès de la Commission Européenne

François EWALD
Professeur au CNAM

Jean-Jacques GRAISSE
Directeur exécutif adjoint du Programme alimentaire mondial

Nicolas HULOT
Président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme

Thierry LEGAULT
Directeur des filières qualité de Carrefour

Jean LHERITIER
Président de Slow Food France

Benoît MIRIBEL
Directeur général d'Action contre la faim

Jean-Marie PELT
Président de l'Institut européen d'écologie

Pascal PICQ
Paléoanthropologue au Collège de France

Pierre RABHI
Agriculteur, écrivain et philosophe, Fondateur de Terre et humanisme et du mouvement Colibris

Frank RIBOUD
Président-directeur général de Danone

Joël de ROSNAY
Président de Biotics International

Marcel RUFO
Pédospychiatre

David SERVAN-SCHREIBER
Docteur en médecine

Voir la liste de tous les intervenants depuis 2005

Acceptez-vous que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques uniquement ?